REGLEMENT

L'ensemble des courses est soumis au règlement de la Fédération Française de Triathlon.

 

Pour tout savoir :

 

 

 

 

Pour rappel des principaux points :

 

Règles générales :

 

  • Il est de la responsabilité de l’athlète d’être bien préparé pour l’épreuve et d’avoir un matériel adapté à la compétition à laquelle il participe.

  • Le concurrent doit connaître et suivre la Réglementation Fédérale, respecter les règles de circulation du code de la route ainsi que les instructions des officiels.

  • Il doit connaître les parcours définis par l’organisateur et les suivre entièrement. S’il quitte le parcours, il est tenu de revenir par ses propres moyens à l’endroit même où il l’a quitté. Dans tous les cas d’erreur de parcours, seul le concurrent est responsable.

  • Il doit faire preuve de sportivité et traiter les autres concurrents, les officiels, les bénévoles et les spectateurs avec respect et courtoisie (avant, pendant et après la course). A ce titre, toutes insultes, tous propos homophobes ou discriminatoires ainsi que tous comportements contraires à l’éthique sportive sont passibles d’une disqualification et d’une demande de saisie de la commission disciplinaire.

  • Il doit veiller à ce que son équipement ne présente aucun danger pour lui-même ou pour les autres.

  • Il peut utiliser une caméra embarquée avec les réserves suivantes :

    • Elles ne présentent pas un danger pour l’athlète concerné et ceux à proximité.

    • Il est interdit de fixer une caméra sur le casque vélo.

    • Les images doivent être mises à disposition de l’organisateur.

    • Aucune image ne pourra être utilisée à des fins commerciales par le concurrent

    • Aucune vidéo ne pourra être opposée à la décision de l’arbitre par l’athlète ou toute autre instance.

  • Il ne peut pas utiliser des radios, téléphones portable, lecteurs MP3, baladeurs ou tout autre écouteur, cela est interdit aux concurrents durant toute la compétition. (sauf en cas d’urgence sécuritaire)

  • Il prendra toutes les dispositions pour ne pas dégrader l’environnement dans lequel il évolue.

  • Il est interdit aux concurrents d’une autre épreuve, et aux accompagnateurs, de circuler sur les parcours si une course est en cours.

  • Toute aide physique ou matérielle, depuis le départ de la course jusqu’à l’arrivée du concurrent est interdite et disqualifiante. Est également considérée comme aide extérieure :

  • L’accompagnement, le ravitaillement, l’assistance technique et aide matérielle par des personnes extérieures à l’épreuve ou entre concurrents sur une épreuve individuelle.

  • L’abandon de tout matériel hors des points fixes prévus par l’organisation et de l’emplacement de l’athlète dans l’aire de transition.

  • Il est interdit d’abandonner des déchets et emballages hors des zones de propreté

 

Secours :

  • Après avoir été pris en charge par le service médical, un concurrent ne peut continuer sa course que si le médecin responsable l’y autorise.

 

Remise des dossards

  • Chaque concurrent devra présenter une pièce d'identité, sa licence ou certificat médical, valider la feuille d’émargement, et vérifier les données le concernant.

  • Les dossards de plusieurs concurrents d'un même club peuvent être retirés par un membre du club sur présentation de sa licence fédérale, et de la licence fédérale de chaque concurrent concerné.

 

Briefing

  • Tous les concurrents sont tenus de chercher les informations sur l’exposé de course, réalisé par l'organisateur et l'arbitre principal en avant chaque épreuve. Aucune réclamation ne sera admise pour la méconnaissance d'une particularité expliquée dans cet exposé.

 

Tenue

  • Le torse nu est interdit sur les parties cyclistes et course à pied.

  • Les fermetures des tri-fonctions pourront être ouvertes jusqu’au bas du sternum maximum

  • Les bretelles seront gardées sur les épaules.

  • Le port des dossards fournis par l’organisateur est obligatoire.

    • Ils seront portés de façon parfaitement visible dès la prise du vélo et jusqu’au passage de la ligne d’arrivée.

    • Ils seront positionnés sur la partie basse du dos en cyclisme et sur le ventre en course à pied,

    • Ils ne doivent être ni coupés, ni pliés, ni cachés.

    • Un dossard doit être fixé en trois points minimum.

  • Le port sur une ceinture est autorisé, elle doit être placée au plus bas au niveau de la taille. Tout autre positionnement de la ceinture fera l’objet d’une remise en conformité par une procédure « Stop and Go ».

  • Publicité : Elle est autorisée sur tous les équipements

 

Aire de transition

  • Les concurrents devront limiter le matériel introduit dans l’aire de transition à celui strictement nécessaire à la course.

  • Le concurrent ne peut utiliser que son emplacement désigné.

  • Tout marquage distinctif ou personnalisé permettant au concurrent d’identifier son emplacement est interdit. La serviette de bain posée au sol est autorisée et ne constitue pas un marquage distinctif ou personnalisé.

  • Les changements de tenue doivent impérativement s’effectuer dans l’aire de transition.

  • La nudité est interdite.

  • Le transport de la combinaison natation est effectué par l'athlète qui doit la déposer à son emplacement.

  • Tous les déplacements s’effectuent dans les allées prévues à cet effet (interdiction de couper au travers des emplacements).

  • Les déplacements avec le vélo s’effectuent dans l'aire de transition obligatoirement à pied, vélo à la main. Une ligne au sol délimite l'entrée et la sortie de l’aire pour application de cette règle. Le concurrent met le casque sur sa tête et attache la jugulaire avantde prendre son vélo.

  • Il ne peut détacher sa jugulaire qu’après avoir replacé son vélo à son emplacement.

  • Seuls les concurrents Paratriathlètes équipés de fauteuil et/ ou de handbike ont la possibilité de rouler dans l'aire de transition (ils devront marquer un temps d'arrêt aux lignes de montée/descente).

  • Les concurrents positionneront leur vélo et leur matériel de façon à ne pas gêner d’autres concurrents. Ils ne doivent pas déplacer le matériel d‘un autre athlète.

  • Seuls les concurrents inscrits sur l’épreuve en cours sont autorisés à pénétrer dans l’aire de transition. Toute personne non accréditée qui pénètre dans l’aire de transition expose le concurrent qu’il supporte à des sanctions allant de l’avertissement à la disqualification.

  • Une fois vérifiés les vélos ne peuvent plus ressortir avant le départ de l’épreuve et les réglages des prolongateurs ne doivent plus être modifiés.

 

Natation

  • Le concurrent est autorisé à marcher ou courir sur le fond uniquement au départ et à l’arrivée. Il est interdit d’utiliser le fond, les bouées ou autres objets flottants pour gagner un quelconque avantage. Pour des raisons de sécurité, il est toutefois autorisé de se reposer temporairement sur un point fixe.

  • Les officiels sont autorisés à arrêter un concurrent pour raison de sécurité, ou quand le temps limite annoncé est dépassé.

  • Les concurrents doivent porter le bonnet de bain fourni par l’organisateur.

  • Le vêtement minimum en natation est un maillot non transparent en une ou deux pièces.

  • Les lunettes de natation, masques, pince-nez sont autorisés.

  • La combinaison isothermique de natation ne peut comprendre plus de trois parties : cagoule, haut avec ou sans manches, pantalon.

  • L’épaisseur maximale est de 5 mm. Le recouvrement de deux parties de la combinaison n’excédera pas 5 cm.

  • Les aides artificielles sont interdites (tuba, gilets, flotteurs...), ainsi que le recouvrement des mains et des pieds. Les palmes sont autorisées, à titre dérogatoire, lorsqu’elles sont utilisées avec accord de la ligue régionale de Triathlon

  • Le port de la combinaison isothermique n’est autorisé que pour la partie natation et uniquement en fonction des conditions de  température de l’eau (cf. tableau ci-dessous).

  • Lorsque le port de la combinaison isothermique est rendu obligatoire, cette dernière devra couvrir à minima le buste et les cuisses.

  • Lorsque la combinaison isothermique est interdite, le port d’une surtenue est interdit et le port d’une seule des parties composant une combinaison (cagoule, haut avec ou sans manches, pantalon) est interdit.

 

Vélo

  • Il est de la responsabilité de l’athlète d’avoir un matériel adapté à la compétition à laquelle il participe et de respecter les obligations ci-dessous :

    • Utiliser un cycle uniquement mû par la force musculaire,

    • Utiliser un cycle à 2 roues. (Vélo couché interdit)

    • Porter un casque de cyclisme rigide en conformité avec les normes de sécurité en vigueur sur le territoire Français

    • Protéger toutes les extrémités en protubérances (embouts de guidon, sur-guidon, extrémité des câbles... ).

    • Positionner les ajouts aux guidons ainsi que les poignées de freins afin de limiter les risques de blessure en cas de chute ou collision (pour les cintres droits (type VTT, VTC...). Les ajouts dits « corne de vache » ou « bar ends » sont autorisés).

    • Avoir un système de freinage pour chaque roue sur le vélo

    • Avoir son propre matériel pour assurer ses réparations.

  • Ne pas utiliser de contenants en verre

  • Respecter le code de la route, (sauf consignes particulières).

  • Dans le cadre de la pratique para triathlon, présenter les vélos ou fauteuils à l’arbitre principal pour validation.

  • Les concurrents ne sont pas autorisés à s’abriter derrière ou à côté d’un autre concurrent, à profiter de l’aspiration d’un autre concurrent ou de véhicule pendant la course cycliste.

  • Ils doivent décourager les tentatives d’ « aspiration abri » des autres concurrents

 

Course à pied

  • Le port du casque cycliste est interdit sur toute la partie pédestre

 

Arrivée

  • Un concurrent est jugé arrivé au moment où une partie du buste (tête, épaules, cou, bras et hanches exclus) passe à la verticale de la ligne d'arrivée.

  • Un concurrent qui franchit la ligne d'arrivée sans dossard visible par l’avant pourra ne pas être classé.

NOS PARTENAIRES

© 2018 by VSF Triathlon.